YOGA (TRÈS) MATINAL : MON EXPÉRIENCE AVEC MAJA YOGA À RENNES

YOGA (TRÈS) MATINAL : MON EXPÉRIENCE AVEC MAJA YOGA À RENNES

Parmi les choses inutiles à savoir sur moi, en voilà une très importante : j’aime me challenger et me surpasser constamment.

Alors, quand j’ai découvert le défi lancé par Maja Yoga, je n’ai pas hésité une seule seconde avant d’y participer.

L’objectif ? Pratiquer le yoga aux aurores, de la même manière qu’en Inde, pendant 6 jours. Pendant toute la durée du challenge, les mêmes séries de postures sont proposées pour que le corps s’en imprègne bien.

Je n’avais pratiqué qu’une seule fois avec Maja auparavant, lors d’un cours qu’elle avait donné en plein air à Rennes. Il faut dire qu’elle est très créative et propose beaucoup d’ateliers et de stages à thèmes très originaux ! Vous pouvez avoir plus d’informations sur ce qu’elle propose sur son site et sur sa page Facebook.

Il me tenait à coeur de revenir aujourd’hui sur l’expérience unique que j’ai pu partager avec Maja et toutes les participantes du challenge et de vous parler des mille et uns ressentis que j’ai pu avoir tout au long de la semaine.

.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je crois qu’il faut que je vous raconte comment j’ai appréhendé le challenge avant même qu’il ne débute.

Première chose à savoir : je ne suis pas matinale DU TOUT. Et en plus, je dors beaucoup. Partant de là, réussir à me lever à 5h30 pendant 6 jours me semblait être impossible. J’avais très envie de le faire, de vivre une expérience nouvelle, mais j’avais vraiment très peur de ne pas en être capable.

Alors, trois semaines avant le début du cycle, j’ai pris les devants. Je me suis penchée sur la méthode du Miracle Morning (dont je vous ai parlé ici), et j’ai progressivement décalé mon réveil jusqu’à être capable de me lever à 5h30. Ça impliquait, bien évidemment, de décaler aussi mon heure de coucher. Grâce à cette méthode, le premier réveil de la semaine ne m’a pas paru trop violent.

Vous l’avez noté, le but du challenge était également de faire la même série de postures tous les jours pour que le corps s’y habitue progressivement. Je me suis demandé si je n’allais pas finir par être lassée dès le mercredi. Ça n’a pas du tout été le cas : nous avons expérimenté deux types de séries tout au long de la semaine. Nous les alternions tous les jours, ce qui m’a évité l’effet de lassitude. Et puis, les séries proposées étaient, à mon sens, très complètes et bienfaisantes.


.

En arrivant le lundi matin, je découvrais le studio : un espace des plus confortables à la décoration moderne et très douce. Impossible de ne pas se sentir bien en y entrant (même avec les yeux qui collent un peu) ! 

Pour ce qui a été de nous motiver, Maja a vraiment mis le paquet ! Elle avait notamment beaucoup misé sur « l’effet de groupe » en créant un groupe what’sapp une semaine avant le début du cycle pour favoriser l’esprit de partage tout au long de l’expérience. 

Je trouve d’ailleurs que ce fameux effet de groupe a été ce qui a fait toute la différence pendant cette expérience. Si faire du yoga seule a des effets complètement positifs sur moi, cela n’a rien à voir avec le fait de le pratiquer avec dix personnes, même à 6h30 du matin. C’est incroyable de voir à quel point nous sommes porté-e-s par l’énergie du groupe, et par toute la motivation que l’on a toutes pu se transmettre pendant 6 jours.

Et je ne vous parle pas de la douceur sans bornes et de l’esprit si positif de Maja, qui a été au petit soins pour nous tout au long de la semaine. De tout son coeur, son objectif était de nous partager la pratique qu’elle a pu connaître en Inde avec une grande bienveillance. Le cycle proposé n’avait donc rien à voir avec un challenge sportif ou avec une performance : il était plutôt question de nous donner une occasion de prendre soin de nous et de nous faire du bien.

Et puis, nous avons eu droit non pas à un mais A DEUX petits déjeuners le premier et le dernier jour du cycle à base de pâtisseries faites maison et de thé aux épices. What else ?!

.

« Mais, tu n’as pas été trop fatiguée ?! »

.

Je ne vais pas faire durer le suspens : non, pas du tout.

Bon, restons modestes : le lundi, en « découvrant » la série, j’ai tout de même un peu galéré. Physiquement, j’ai senti que mon corps n’allais pas aussi loin que je le voulais. Et, au fur et à mesure de la semaine, je m’habituais à la pratique qui devenait alors de plus en plus fluide et naturelle.

A la fin de chaque séance, j’ai d’ailleurs ressenti encore plus que d’habitude les effets (parfois subtils) du yoga sur mon corps et mon mental. 

C’était, pour moi, un véritable shot de joie que je prenais pour commencer ma journée ! Avec une telle pratique, on se sent fort d’une vitalité nouvelle, les mouvements faisant circuler l’oxygène et l’énergie dans les organes et les tissus. Impossible de bailler lorsque l’on sort à 8 heures (et, de toutes façons, on est trop occupé à sourire). 

Cette semaine m’a aussi fait prendre conscience de l’importance de la régularité de la pratique. Notre corps ne fonctionne qu’en cycle répétitif et adore les rituels. D’ailleurs, mieux vaut pratiquer régulièrement 10 minutes par jour qu’intensément 3 heures une fois par mois. 

.

Et si c’était à refaire ? 

.

Je signe direct ! Cette pratique du matin a été, pendant une semaine, mon petit bonheur qui me permettait de prendre du temps pour moi uniquement et de démarrer ma journée sur une belle initiative. Au moment de partir au travail, j’avais déjà consacré 1h30 de ma journée à mon corps, à mon esprit, et surtout à mon bien-être. Ça évite notamment la fameuse « flemme » du soir lorsqu’il s’agit de dérouler son tapis.

Le dernier jour du challenge, une participante nous a fait remarquer quelque chose qui a particulièrement résonné en moi : le matin, nous n’avons pas accumulé tout le stress et tous les évènements de la journée. On rentre dans le studio, et on est directement dans sa pratique. Il est alors beaucoup plus facile de maîtriser son mental qui vagabonde. 

J’ai aussi adoré ce sentiment de faire quelque chose de spécial, d’explorer de nouvelles sensations et de tout simplement expérimenter quelque chose de nouveau. Je crois en fait que j’ai été séduite par l’idée de casser ma routine de pratique habituelle.

Pour poursuivre sa journée, on se sent plus productif-ve que d’habitude. On est bien réveillé-e une fois que l’on arrive au travail, avec l’esprit clair et un niveau d’énergie plus élevé.

Plus généralement, la manière dont nous commençons nos journées est trop importante pour être négligée. Même avec un rituel de 10 minutes, la qualité de la journée est vraiment améliorée. En planifiant une telle « routine », on donne d’emblée un tempo serein à sa journée toute entière et on ne se sent alors pas victime d’un rythme imposé. 

Nos différentes activités nous enferment parfois dans un tel vacarme qu’il devient difficile de s’écouter et de s’introspecter. La pratique du matin, c’est alors le sas de décompression rêvé entre la nuit écoulée et le début de la nouvelle journée.

Le temps que vous prenez pour vous, surtout le matin, est aussi important que n’importe quel rendez-vous que vous notez dans votre agenda. Osez le prendre, osez en profiter et surtout, vivez l’expérience comme un merveilleux cadeau que vous vous faites chaque jour.

Et, pour celles et ceux qui seraient tentés par une nouvelle expérience matinale avec Maja, mon petit doigt me dit qu’elle va retenter l’expérience très prochainement … Prêt-e-s ? 🙂 

.


.

Prenez soin de vous,

Marie 



1 thought on “YOGA (TRÈS) MATINAL : MON EXPÉRIENCE AVEC MAJA YOGA À RENNES”

  • Waah ça doit être génial effectivement ! Perso je préfère pratiquer le matin du coup je suis sûr que ce genre de stage me conviendrais parfaitement 🙂 Je vais me renseigner sur les prochaines sessions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *