MA SALLE DE BAINS VERSION BIO ET NATURELLE

MA SALLE DE BAINS VERSION BIO ET NATURELLE

Très en vogue depuis un moment déjà, le bio s’est fait une petite place dans nos salles de bains … Et tout particulièrement dans la mienne ! 

Pendant très longtemps, j’ai surconsommé les produits cosmétiques. J’ai testé des centaines (j’exagère à peine) de marques différentes et de produits, des masques aux crèmes en passant par les shampooings.

Tout ça jusqu’à ce que je me rende compte, au détour d’un énième « test », que le naturel était ce qui me réussissait le mieux, qu’il s’agisse de ma peau ou de mes cheveux.

Il n’y a donc pas que dans l’assiette que l’on peut consommer au naturel ! D’ailleurs, je reste persuadée que nous avons tout à y gagner, que ce soit pour notre santé, pour l’écologie, et même pour notre porte-monnaie !

Sans plus attendre, je vous emmène dans ma salle de bains pour une petite présentation de mes partenaires indispensables en matière de soins ! 

.

MON SHAMPOOING

Il y a un an, ma (formidable) coiffeuse m’a fait remarquer que mes cheveux étaient pleins … de silicone ! Je me souviens qu’elle a même « gratté » mes cheveux avec ses ongles pour me montrer combien la pellicule blanche qu’il y avait dessus était impressionnante. La faute aux shampoings proposés en grande surface et promettant un cheveux « doux-brillant-soyeux-wavy-lisse-mais-bouclé-en-même-temps ».

Je suis donc partie à la recherche de produits capillaires à la composition (presque) impeccable, et je les ai finalement trouvés … En grande surface

Il s’agit d’une gamme de la marque So Bio Etic (développée par les laboratoires Léa Nature) formulée sans sulfate, sans paraben et sans silicone. Les produits sont également biodégradables, et leurs prix sont tout à fait abordables (environ 4 euros la bouteille de shampooing).

Seule ombre au tableau, changer de shampoing n’a pas été si facile que ça. Je dois vous prévenir : la transition vers des compositions clean est souvent un cauchemar pour nos cheveux. Soit ils deviennent emmêlés, secs et incoiffables ou alors, ils paraissent très vite plus gras que d’habitude. Cette période apparaît tout simplement lorsque l’on refait connaissance avec nos cheveux tels qu’ils sont, sans silicone et/ ou sulfates.

Pour plus d’infos à ce sujet, je vous conseille de lire cet excellent post.

J’ai moi-même attendu un peu plus de deux semaines pour que la catastrophe cesse après mon changement de produit. C’était long, mais je n’ai jamais regretté d’avoir persévéré : aujourd’hui, mes cheveux ne se sont jamais aussi bien portés et, (oh miracle !) ils regraissent bien moins qu’avant.

J’ai opté pour le shampoing formulé pour les cheveux normaux, mais il existe également une gamme pour les cheveux secs, pour les cheveux fragilisés et pour les cheveux gras.

.

.

MES HUILES VÉGÉTALES

Certainement mes produits préférés à ce jour ! Impossible de me passer de mes huiles que j’emploie pour mille et unes choses.

Je les utilise notamment pour mes cheveux (pour nourrir mes pointes plus exactement). Mais attention … hors de question d’utiliser n’importe lesquelles ! L’huile de coco, que j’aime pourtant beaucoup, est bien trop lourde et trop riche pour mes cheveux fins. Elle conviendra mieux aux cheveux très épais et/ou crépus. Ma coiffeuse me l’a d’ailleurs signalé : l’utilisation de l’huile de coco peut, à la longue, endommager des cheveux très fins.

C’est pour me démaquiller et/ou pour nourrir ma peau que je privilégie l’huile de coco. Economique et 100 % naturelle, cette méthode ne m’a jamais déçu ! (et en plus, ça sent super bon).

Pour mes cheveux , je privilégie donc des huiles à la texture moins lourde et moins riche comme les huiles d’avocat ou de jojoba. Chacune me permet d’obtenir un cheveu très souple et très brillant. L’huile de jojoba (que je me procure juste ici) peut également être utilisée l’été comme filtre anti UVs sur les cheveux.

D’autres huiles démontreront beaucoup de bienfaits pour vos cheveux ou votre peau : je pense notamment à l’huile de ricin aux propriétés fortifiantes et à l’huile d’argan, très riche en vitamine E et en acides gras.

.

.

L’ALOE VERA 

L’aloe vera, c’est une plante grasse qui ressemble à un petit cactus et dont les feuilles contiennent le précieux gel qui n’a plus à faire ses preuves en matière de cosmétiques. Très riche en vitamines (A, B, C et E) et en minéraux, elle est un puissant cicatrisant et un anti-rides d’exception.

J’utilise du gel d’aloe vera que je me procure (en grandes quantités) en magasin bio. 

Je l’applique en soin de nuit pour la peau de mon visage, puisqu’il s’agit d’un hydratant très puissant pour les peaux déshydratées. En cas de coups de soleil, c’est également elle que j’utilise, et ses vertus apaisantes sont assez incroyables. On peut donc également y recourir en cas de problème de peau de type eczéma ou psoriasis.

Lorsque j’en ressens le besoin, je l’utilise aussi … Sur mes cheveux ! Elle redonne beaucoup de souplesse et de brillance à mes pointes sèches. 

.

MA ROUTINE VISAGE 

Bien que je l’utilise pour la nuit, le gel d’aloe vera ne me convient pas du tout en crème de jour.

J’ai donc opté pour la crème de jour à base d’aloe vera (hors de question que je m’en sépare comme ça) et d’huile de jojoba de la marque Marilou Bio. Elle est labellisée bio (je me la procure d’ailleurs en magasin bio), fabriquée en France et non testée sur les animaux. Son ultime point fort, à mon sens, est son prix très accessible : le prix du tube de crème se situe entre 4 et 5 euros.

Cette crème est adaptée aux peaux normales à mixtes. Pour ma part, je lui trouve un côté plutôt nourrissant qui peut être intéressant pour les peaux sèches. 

.

MON GOMMAGE

Je l’avoue, je triche un peu puisque le produit que j’utilise pour faire mes gommages ne provient pas de ma salle de bains, mais plutôt …  de ma cuisine ! 

Je récupère tout simplement du marc de café pour gommer la peau de mon corps sous la douche. On consomme, on réutilise et on recycle … Bien loin de l’esprit de surconsommation qui nous habite trop souvent !

J’avais testé cette technique un jour où j’étais à court de gommage « traditionnel » et j’ai été bluffée par les résultats ! Le café rend la peau toute douce sans l’agresser. Pour celles qui ont des cicatrices légères ou des marques sur le corps, le marc de café a également des vertus cicatrisantes.

Vous pouvez conserver votre marc de café à peu près 6 mois au frais … De quoi combler votre peau et alléger votre porte-monnaie ! 

.

.

Dans votre salle de bains où ailleurs, prenez soin de vous,

Marie



1 thought on “MA SALLE DE BAINS VERSION BIO ET NATURELLE”

  • Salut Marie !
    À propos des shampoings Léa Nature, j’en ai testé plusieurs et même si ils sont agréables à utiliser, ils donnent des pellicules, et d’après des témoignages sur internet c’est le cas de pas mal de personnes, tu n’as pas eu ce problème ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *