BIEN VIVRE LE PRINTEMPS

BIEN VIVRE LE PRINTEMPS

Bonne nouvelle ! Le printemps est arrivé, les jours s’allongent et les températures s’adoucissent. La saison nous donne une énergie incroyable et des envies de renouveau.

Seule ombre au tableau, nous sommes très nombreux et nombreuses à connaître une baisse d’énergie au moment du fameux « changement de saison ». Rien de plus normal … Notre corps a passé l’hiver entier à lutter contre les microbes, et notre système immunitaire est épuisé. Sans parler des plats hivernaux lourds et chauds que nous avons consommé pendant plus de trois mois … Notre esprit a beau être fin prêt à accueillir le printemps, notre corps lui a un peu plus de mal et doit se caler sur le rythme des jours qui s’allongent. Nos sécrétions de sérotonine, neurotransmetteur associé au sommeil, doivent quant à elles se rééquilibrer.

Alors oui, nous sommes ravi-e-s de le voir venir ce printemps … Mais son arrivée en fanfare peut être très éprouvante.

Je voulais alors partager avec vous 5 conseils testés et approuvés pour vivre au mieux ce changement de saison :

.

1 – Faire une détox 

Mars est déjà là et notre corps sature de l’hiver : on a le teint gris, on se sent ballonnés et il peut nous arriver d’être un peu irritables.

C’est le moment de jouer la carte détox pour aider notre corps à se débarrasser de son trop-plein de toxines. Le but est de stimuler le travail de nos organes épurateurs, les émonctoires, pour nettoyer notre organisme et le rendre plus léger.

On doit particulièrement se concentrer sur notre foie lors d’une détox : c’est une véritable usine qui est, entre autres, chargée de filtrer le sang et de dégrader les substances toxiques dans notre corps. Pour le préserver, on évite l’alcool, les aliments industriels, le sucre raffiné et le café. On compose ses repas de légumes crus et cuits, de légumineuses, de fruits frais … Et on boit beaucoup d’eau, sans modération ! 

Si on manque de temps pour faire une cure sur la durée, on peut entamer un processus de détoxication avec de petites choses :

-Le matin, on commence sa journée par un grand verre de citron pressé dans de l’eau tiède.

-On prend l’habitude de remplacer son thé et/ou son café par une infusion détox. J’adore celle de la marque yogi tea, son goût est à tomber ! Il faut privilégier les infusions à base de plantes amères comme le pissenlit, l’artichaut ou le radis noir.

-Une fois par jour pendant quelques temps, on ajoute 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans une petite cuillère à soupe d’huile d’olive et on boit le mélange.

-On ajoute du curcuma dans nos plats : puissamment hépato-protecteur, il stimule le foie et la vésicule biliaire. 

Si on sent que l’on a besoin d’un coup de pouce supplémentaire contre la fatigue, on se dirige vers le ginseng et/ou le rhodiola : ce sont des plantes adaptogènes qui augmentent la capacité du corps à s’adapter aux différents stress. Elles nous sont donc particulièrement utiles en cette période de renouveau.

.

2 – Se défouler

La léthargie de l’hiver laisse place à la vitalité du printemps : avec les jours qui rallongent, on se sent de plus en plus dynamique ! 

Pour canaliser ce trop-plein d’énergie, on privilégie le sport, qui est un des meilleurs défouloirs qui soit. On peut dédier une à deux sessions d’une heure par semaine à une activité physique que l’on aime réaliser, peu importe laquelle tant qu’elle nous permet de bouger ! On peut, par exemple, profiter du supplément de lumière pour faire quelques footings matinaux, prendre son vélo ou empoigner sa corde à sauter …

Pour les moins sportif-ve-s d’entre vous, les activités d’expression de soi permettent aussi d’empêcher toute notre énergie nouvelle de se disperser. On ne compte plus le nombre de vertus que la musique procure au corps et à l’esprit. C’est le moment de passer du temps à en écouter, ou à en jouer ! L’écriture, le dessin, la peinture (entre autres) sont des pratiques qui nous invitent à la pleine conscience : elles nous permettent de nous raccorder à nos sens et au moment présent. 

Ces activités peuvent prendre la forme d’un temps calme, comme un rituel à la fin de la journée par exemple. Elles permettent toutes de résister au stress et d’oublier les contrariétés accumulées au cours de la journée.

.

3 – Passer du temps dehors

Les longs moments confinés à l’intérieur, on les laisse à l’hiver ! Le soleil est de retour, et il est temps d’aller synthétiser un peu de vitamine D grâce à ses rayons ultraviolets.

Le matin, on essaie d’abandonner la voiture, ou on se gare un peu plus loin que d’habitude, pour se rendre au travail à pieds ou à vélo. Et on prend le temps de s’aérer, avec ou sans musique, mais sans être accroché à son téléphone. Juste marcher en pleine conscience, en prenant le temps d’observer, de respirer, de savourer … Et de laisser nos pensées nous traverser sans lutter contre elles.

La pause dej, c’est aussi dehors que ça se passe ! En prenant le temps de respirer à l’extérieur, on favorise le bien-être et on réduit l’anxiété et la mauvaise humeur. Avant ou après manger, on prend le temps de marcher un peu, même si ça ne dure que 5 minutes. Et pourquoi pas prendre son repas à emporter quelque part ou le préparer la veille pour le manger au soleil ?

En fin de journée, on peut plus facilement aller s’aérer l’esprit grâce aux jours qui s’allongent. En plus de profiter des températures qui s’adoucissent, on pourra admirer le spectacle de la nature qui renaît ! Ce genre de petits moments nous changent les idées et stimulent donc notre créativité … On aurait tort de s’en priver ! 

.

4 – Désencombrer son chez-soi

Le printemps rime avec « nouveau départ », pour la nature, pour nous … Et pour notre chez-nous ! Pour repartir sur de bonnes bases, il est indispensable d’avoir un intérieur propre, certes, mais surtout rangé. Alors on se lance, on fait le tri dans les placards, on jette, on donne … En clair on dé-sen-combre. Le but est de conserver uniquement ce qui nous procure de la joie (oui, vous pouvez jeter ces ustensiles de cuisine non utilisés depuis 2010).

Pour pouvoir s’épanouir dans notre espace, il faut faire place nette. Sinon, on finit par étouffer et avoir besoin d’air dans notre propre chez-nous … D’ailleurs, on profite des températures printanières pour aérer au moins 15 minutes notre lieu de vie chaque jour pour renouveler l’air pollué.

Le nettoyage est aussi indispensable à notre bien-être que le rangement. Qui n’a jamais entendu parler du « grand ménage de printemps » ? Alors, on met de la musique motivante, on s’arme de sacs poubelles et d’éponges et on déclare la guerre à la crasse qui s’est installée depuis le début de l’hiver ! En ce qui concerne les produits ménagers, je n’utilise plus que du naturel : le vinaigre blanc pour détartrer et faire briller, l’eau de javel pour désinfecter et la pierre d’argile … Pour tout le reste ! Elle peut s’utiliser sur toutes les surfaces, et possède une puissante action dégraissante, même sur les zones très encrassées.

.

5 – Et le yoga dans tout ça ?

La pratique du yoga est particulièrement indiquée pour lutter contre le manque d’énergie et la fatigue.

Selon la philosophie yogique, nous sommes traversés et animés par une énergie vitale universelle : le prana. Elle circule dans notre corps grâce à des petits canaux invisibles, les nadis. Le prana et les nadis correspondent à une part de nous très subtile, que nous pouvons uniquement ressentir, après un cours de yoga ou un massage par exemple. Et lorsque cette circulation énergétique est bloquée, on le ressent aussi ! Dans notre cas, le trop-plein de toxines ou la fatigue peuvent bloquer cette circulation et empêcher le corps de fonctionner correctement.

Le yoga permet à la fois de se mettre en mouvement et de contribuer à ce qu’une énergie fluide et équilibrée circule en nous pour assurer un bien-être général. On aurait tort de s’en priver !

.

.

Je vous souhaite un printemps radieux,

Prenez soin de vous,

Marie



1 thought on “BIEN VIVRE LE PRINTEMPS”

  • Très chouette post. Pleins de bons conseils !
    Le printemps est ma saison préférée, et j’aime bcp le grand ménage qui va avec.

    Par contre comme tu le fais remarquer le corps a du mal à suivre….un weekend férié et mon corps m’a lâchée, me voilà malade et bien Ko (heureusement.que je suis à la maison!)

    J’ai utilisé la menthe poivrée en inhalation ppur dégager mes sinus. Pourquoi tu recommandes de l’avaler directement ?
    Merci pour ces infos et à bientôt !

    Sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *